accueil > LST en 1 coup d'oeil

LST en 1 coup d'oeil · nederlands English español

Mouvement de rassemblement des plus pauvres
pour lutter avec d’autres contre la misère et ce qui la produit.

Que signifie « L.S.T. » ?

Luttes : car notre vie est une lutte pour survivre et pour sortir de la misère : nos luttes permettront de faire reculer l'extrême pauvreté, ici et ailleurs.
Solidarités : car c'est ensemble que nous ferons reculer la misère ; les solidarités sont le moteur de ce changement.
Travail : car, pour sortir de l'assistance, ce que nous réalisons ensemble est un travail que nous voulons voir reconnu.

Qui sommes-nous ?

plus d'info
Présentation du mouvement LST

LST (Luttes Solidarités Travail) est un mouvement d'éducation permanente et de lutte en résistance à ce qui produit la pauvreté. Depuis le début de son histoire, il rassemble des personnes et des familles parmi les plus pauvres, et d'autres qui leur sont solidaires.

LST est actuellement présent en différents lieux de Wallonie (Belgique) : Namur, Andenne, dans la région de Ciney-Marche, en Hainaut et à Tubize. Ces locales se rassemblent autour d’une charte commune et se rencontrent régulièrement : c’est l’Assemblée des militants.

LST est un mouvement pluraliste et indépendant.

Que visons-nous ?

LST veut relever un défi : permettre un lieu d’expression de la lutte quotidienne des plus pauvres pour résister à la misère et engager collectivement une libération qui ne laisse personne de côté.

Notre charte exprime nos options de base :

  • Le rassemblement des plus pauvres est un défi. Rester accessible aux plus écrasés implique avant tout de croire que chacun est capable et veut retrouver sa dignité, quelle que soit sa situation. Croire aussi que les plus écrasés peuvent rejoindre la lutte collective et devenir solidaires des autres à leur tour.
  • Travailler à ce que chacun soit respecté, que la justice et le partage ne soient plus de vains mots et que l'on reconnaisse le rythme auquel chacun et chacune peut avancer au vu de son expérience et de son histoire personnelle.

Que faisons-nous ?

A travers différents secteurs d’activités (permanences, réunions d’expression et de réflexion, atelier d’expression, bibliothèque de rue, journal, société coopérative enregistrée pour tous travaux dans le bâtiment), nous nous rassemblons, découvrons et partageons notre vie, nos espoirs, nos difficultés, nos responsabilités dans la lutte pour une société plus juste.

  • LST, ce sont des « Caves » : nom donné à des rencontres entre des personnes qui vivent la grande pauvreté et d'autres issues de divers milieux qui veulent entrer en solidarité avec celles-ci.
    Le nom vient du mouvement ATD Quart-monde qui fut l'initiateur de ce type de rencontre voici plus de trente ans. Le mouvement ATD utilise actuellement le terme “ université populaire ” pour nommer ces rencontres. Dans le mouvement LST, nous avons gardé le terme “Cave” car non seulement les premières rencontres organisées voici plus de 25 ans se tenaient dans des caves mais aussi pour se rappeler que ces rencontres constituent les fondements (les fondations) du mouvement LST.
    Par ces rencontres, nous relevons depuis plus de vingt ans un fameux défi : réaliser le droit d'association des plus pauvres, qui sont plutôt entourés de division, de méfiance, de mépris. Ainsi, tous les quinze jours, en soirée, nous nous réunissons pour partager ce que nous vivons, nos luttes, nos projets. Les Caves sont un lieu d'expression, de partage, où l'écoute et le respect de l'autre sont essentiels. Ces réunions ont donné naissance, au fil des années, aux actions et aux secteurs du mouvement... et même à son nom.
  • LST, c’est un journal, La Main dans la Main, réalisé par des personnes et des familles du Quart-monde et édité à plus de 1000 exemplaires largement diffusés.
  • LST, c’est une permanence ouverte à tous : à Namur depuis 1982 et à Andenne depuis 1992. C'est une permanence mobile dans les campings et domaines de la région de Ciney-Marche depuis 1996, et une adresse de contact à Tubize.
  • LST, c’est un projet de remise au travail et de formation. Il a débouché en 1985 sur la création de LST Coopérative, une coopérative dans le secteur du bâtiment qui poursuit le défi lancé dès 1983 : « Par notre travail, nous sortirons de l’assistance ! ».
  • LST, c’est la création de lieux de rassemblement pour l’expression et la créativité à partir du plus pauvre :
    • une bibliothèque de rue qui, tous les mercredis après-midi, rassemble actuellement les enfants autour du livre dans le quartier des Balances à Salzinnes (Namur) et au quartier de Peu d’Eau à Andenne ;
    • le groupe des jeunes à Namur ;
    • des ateliers créatifs hebdomadaires à Andenne et à Namur.
  • LST, c’est un lieu d’avancées politiques en partenariat avec d’autres associations, au travers notamment du suivi du Rapport général sur la pauvreté. Des militants se retrouvent dans le cadre de notre bureau politique pour préparer et assurer le suivi de ces rencontres.
page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 22 janvier 2014