accueil > action militante > éducation permanente > journal la main dans la main

Journal La Main dans la Main

précédents numéros
• Les précédents numéros du journal sont librement téléchargeables et consultables sur papier dans chaque locale de LST


plus d'info
• Contactez directement Andrée Defaux et l'équipe du journal ou la locale de LST la plus proche, pour tout renseignement complémentaire.


abonnez-vous
Abonnement de soutien 1 an : 15 €
IBAN : BE12 0011 2378 3392
BIC : GEBA BE BB
Mention : « abonnement LMDLM »

Le journal La Main dans la Main est un outil qui veut rendre à la parole des plus pauvres la place qu'elle mérite. On y trouve des témoignages et des récits de vie. On peut y lire des informations générales concernant leur vécu. A travers les articles, on peut prendre conscience des situations d'injustice et être invité à partager des valeurs de solidarité.

Nos objectifs

Le journal « La Main dans la Main », c’est...

Un moyen d’information.
Une information générale sur des sujets d’actualité politique, sociale ou économique qui touchent de près à la vie des personnes les plus pauvres. Mais c’est aussi la diffusion d’informations d’utilité plus directe, qui touchent à la vie de tous les jours (les taux du minimex, etc.).

Un moyen d’expression.
Il se fait l'écho d'une parole tant individuelle que collective. De nombreux articles sont écrits par des personnes vivant des difficultés dues à la pauvreté. La « Page des Enfants » assure cette expression pour les plus jeunes d’entre nous (plus d'info : Bibliothèque de rue).

« Que celui ou celle qui sait lire, lise et partage ce journal avec celui ou celle qui n’a pas pu apprendre à lire. »

« La Main dans la Main » : une incitation au partage, à la solidarité, à l’expression.

Un moyen de prise de conscience critique.
Il aide à déchiffrer les causes, les mécanismes constitutifs de situations d'injustice et d’exploitation. Mais il est également un outil de mobilisation collective face à ces dernières. Les écrits sont réfléchis, discutés, analysés lors d’une « réunion de rédaction », qui se tient selon le même système que les réunions des Caves.

Un moyen de solidarité.
Il invite chaque lecteur à partager un certain nombre de valeurs parmi lesquelles l’écoute des autres, le partage, la volonté de changement, la créativité, la lutte, etc. Le levier de la solidarité y occupe une place prépondérante.

haut de la page

Un peu d'histoire

Il faut remonter à Pâques 1981 pour dater la première parution du journal. Ce numéro « 0 », alors sans nom, comprend cinq pages d’accueil et d’information sur le Minimex. Un premier éditorial sera l’occasion de poser les bases de cet outil de communication. On peut y lire : « Notre groupe s’est fixé comme but de vous renseigner et de vous informer sur vos droits, de vous soutenir et de vous aider, dans le respect de tous (...), de vous tenir au courant de toutes les actions que nous serions amenés à entreprendre à Namur. ».

le logo du journal La Main dans la Main - le Quart-Monde en mouvement

le logo du journal La Main dans la Main
- le journal du Quart-Monde en mouvement -

En juin 1981, le journal trouvera son nom : « La Main dans la Main  ». Emergeant d’une réunion des Caves, ce nom se veut le symbole de la force à retirer quand on se met ensemble pour aboutir à quelque chose (seul, on n’y parvient pas...) mais également de la volonté de rencontrer les gens qui ne connaissent pas encore nos rassemblements, qui restent cachés et qui n’osent pas parler : le journal se portait de la main à la main.

En avril 1993, un groupe est créé à Andenne afin de participer à la rédaction du journal.

Depuis sa création, ni le titre ni le logo n’ont changé. Réfléchis, proposés et réalisés par des personnes lors des réunions des « Caves  », ils gardent encore tout leur sens aujourd’hui.

haut de la page

réunion interjournal

dactylographie

pliage

Fonctionnement

Les articles sont écrits en majorité par des personnes qui vivent des difficultés dues à la pauvreté. Pour chaque numéro, la marche à suivre est la suivante :

  • Première réunion de rédaction : deux à trois heures de discussion sur notre vécu, nos espoirs, nos difficultés. Ces réunions « interjournal  » ont lieu chaque fois dans une locale différente. Sur base des discussions, nous décidons des thèmes qui seront traités dans le prochain numéro.
  • On rédige... et l’équipe de base veille à ce que chacun puisse s’exprimer par écrit.
  • Deuxième réunion de rédaction : les articles sont rediscutés, amendés mais c’est aussi l’occasion de proposer des titres, des illustrations.
  • Dactylographie, mise en page et impression, pliage, expédition... La dactylographie et la mise en page, qui se déroulent dans un local de LST, sont ouvertes à tout qui veut y participer. Seule l’impression se fait à l’extérieur, le pliage et l’expédition étant, une fois de plus, l’occasion de se retrouver ensemble, souvent à cinq et six personnes, le temps de deux demi-journées.
  • Distribution : Bien qu’une majorité des exemplaires soient distribués par le biais de la Poste, la distribution de « la main à la main » reste présente aussi, permettant ainsi la rencontre avec les personnes les plus pauvres, le dialogue, la discussion, etc.

Réalisations 

  • La Main dans la Main... Un mensuel édité depuis plus de 20 ans pour un tirage d'environ 1.100 exemplaires !
  • Les précédents numéros sont librement téléchargeables et consultables sur papier dans chaque locale de LST.
page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 8 mars 2004