accueil > publications > la dignité, parlons-en !

La dignité, parlons-en !

La dignité... parlons-en ! (couverture)

documents
• téléchargement gratuit de La dignité... parlons-en !
(144 p, 2003)


plus d'info
La dignité… parlons-en ! : un livre enraciné dans la mémoire des membres de LST et leurs rapports avec les CPAS (Alter Echos, 01-11-2003)

• réunions des Caves, lieu de production de La dignité... parlons-en !

contactez-nous à LST Andenne, LST Ciney-Marche ou LST Namur


liens
• Campagne CPAS « Pour des CPAS qui garantissent le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine » du Collectif Solidarité Contre l'Exclusion

Chronique de 25 ans d'application de l'aide sociale
Réalisée par le mouvement Luttes Solidarités Travail

Aperçu

« Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. »
[Article 23 de la Constitution belge]

Les personnes et familles les plus pauvres de notre société aspirent, comme chacun, au respect de leur dignité d'hommes et de femmes.

La loi utilise le concept abstrait de dignité pour définir le critère de l'intervention du CPAS : l'aide sociale est due lorsque la dignité humaine est en péril.

Son respect a un prix : pour une personne isolée, le revenu d'intégration est de 595,32 € par mois, pour un couple avec enfants de 793,76 € (juin 2003).

Ce livre est une invitation au dialogue. Une prise de parole forte, incisive, percutante de dizaines de bénéficiaires de l'aide sociale, qui, d'abord, veulent être des hommes et des femmes vivant dans la dignité.

Cette chronique est basée sur un long travail de réflexion et d’évaluation de la loi de 1974 créant le minimex et la loi de 1976 organisant les CPAS au départ de l’expérience des personnes les plus pauvres.

Au travers de très nombreuses rencontres entre 1996 et 2003, des centaines de récits de vie, de réflexions et de questionnements ont permis de construire une chronique de l'application de ces lois relatives à l'aide sociale mise en parallèle avec le quotidien des familles. Depuis plus de 25 ans, les conditions, les procédures, les démarches, les obligations imposées au bénéficiaire de l'aide sociale par les CPAS fragilisent les personnes.

  • Ce livre est une parole collective née de centaines de témoignages.
  • C’est une parole légitime car appuyée sur l’histoire des personnes qui ont expérimenté l’application des lois de l’aide sociale dans leur vécu.
  • C’est une parole scientifique qui exprime de manière rigoureuse et méthodique le savoir des personnes qui connaissent le prix de leur dignité.
  • C’est une parole originale parce que le monde politique n’a pas l’habitude de tenir compte de la parole de ceux qu’ils définissent comme des exclus.
  • C’est une parole bousculante pour les professionnels du social et dérangeante pour ceux qui ne pensent pas les politiques de lutte contre la pauvreté en tenant compte de la parole des principaux intéressés.
  • Mais ce livre est une invitation au dialogue...


Alors, la dignité... parlons-en !

... Il faut sans cesse batailler

  • vis-à-vis du propriétaire qui refuse de traiter le logement contre l’humidité ;
  • vis-à-vis des administrations et des institutions de sécurité sociale qui suivent leur propre logique et ont tant de peine à comprendre pourquoi nos situations familiales et professionnelles sont si mouvantes ;
  • vis-à-vis de la société distributrice d’électricité qui menace régulièrement de nous couper le courant (et qui parfois passe à l’acte) ;
  • vis-à-vis de...

... Notre expérience nous apprend que, plus notre situation personnelle est précaire et embrouillée, plus le CPAS éprouve des difficultés à comprendre la demande, à prendre en compte toutes les facettes de la misère dans laquelle nous nous trouvons, et, par conséquent, à intervenir efficacement. Par contre, plus la situation est claire et stable, plus l’aide est ciblée et appropriée.

Ce constat n’est pas une critique en soi. Toutefois, il entraîne un paradoxe : plus la situation se présente comme problématique, plus l’intervention du CPAS risque d’être inefficace...

haut de la page

Table des matières

Avant-propos

Les bagages

1. L'histoire de la démarche

  • LST: un outil de rassemblement
  • Les Caves : un lieu de parole
  • L'histoire de ce livre

2. Une méthode particulière

  • Une dynamique d'éducation permanente
  • Sur le papier, sur le terrain
  • Une rédaction en spirale
  • Des centaines de témoignages

3. Bref aperçu du cadre légal

  • Le minimex et l'aide sociale
  • Des régimes d'assistance
  • Les CPAS
  • L'affirmation de droits fondamentaux
  • Le droit à l'intégration sociale

4. Les plus pauvres sont les premiers acteurs

  • « Vivre pauvre, c'est résister à la misère.»
  • Il faut sans cesse batailler

La route

5. La chronique d'une demande au CPAS

  • La période préalable à la demande
  • La demande au CPAS
  • L'examen de la demande
  • La décision du CPAS
  • Le recours en justice

6. Le CPAS et nous

  • Les entretiens avec le travailleur social
  • Les rapports de forces avec le travailleur social
  • Les changements de travailleur social
  • Les solutions « de facilité » : la gestion de l'immédiat
  • La guidance budgétaire
  • La volonté de sauvegarder sa vie privée
  • La dimension du temps

Faire le point

7. Pour mieux comprendre la résistance à la misère

  • La pertinence et l'efficacité de nos luttes
  • Des pratiques enfermantes ou libératrices
  • Résister avec les moyens du bord
  • L'éducation permanente « enracinée »

Postface - du minimex à l'intégration sociale

Glossaire

haut de la page

Téléchargement ou acquisition du livre imprimé

titre La dignité... parlons-en !
Chronique de vingt-cinq ans d'application de l'aide sociale
auteur mouvement Luttes Solidarités Travail (LST)
date 2003
éditeur Luc Pire
collection Voix du silence
ISBN 2-87415-314-1
nb de pages 144
prix 17 €
page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 2 mars 2006