Obtenir Flash pour visualiser ce lecteur
accueil > action militante > éducation permanente > 17 octobre > Journée mondiale du refus de la misère 2009

Journée mondiale du refus de la misère 2009
Au Parlement wallon, maintenir le dialogue

[photo de la dalle] Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.
[Photo de la dalle] [En wallon] La ouç’ qu’i gn-a dès djins qu'sont condan.nés à viker è l'misère, les drwèts dès djins sont macsôdés. I nos faut bouter tortos èchone po lès fé rèspècter.
[photo] Au Parlement wallon, les mouvements LST et ATD interpellent les députés.
Au Parlement wallon, les mouvements LST et ATD interpellent les députés.


documents
[couverture] Journée mondiale du refus de la misère 2009 - Interpellation politique du mouvement LST
Journée mondiale du refus de la misère 2009 - Interpellation politique du mouvement LST, analyse (17-10-2009, 22 p.)

[couverture] Dazibao - La misère est une violation des droits humains. Exigeons la dignité
La misère est une violation des droits humains. Exigeons la dignité. (16-10-2009) - Dazibao (journal-affiche), avec Amnesty International et ATD Quart-Monde

Textes des prises de parole au Parlement wallon (21-10-2009, 5 p.)

Tract d'invitation à la journée du 21 octobre


plus d'info
17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère

contactez-nous


dans les médias
• 22/10 Le Soir
• 22/10 Canal C
• 22/10 Vers l'Avenir
• 16/10 La Libre
• 15/10 En Marche
• 14/10 Canal C
• 26/09 Le Soir

Le 17 octobre est la Journée mondiale du refus de la misère. Cette journée est l'occasion pour les plus pauvres de prendre la parole et être écouté, de rappeler notre résistance quotidienne à la misère.

La misère est une violation des Droits de l'Homme. Où vont les droits des plus pauvres ? 2009, une année de NON avancée des droits.

haut de la page
Rejoindre les plus pauvres dans leurs luttes

Au Parlement wallon, rappeler et maintenir le dialogue

Le 21 octobre 2009, journée de session parlementaire, des militants des mouvements LST et ATD Quart-monde ont organisé un temps de parole et de témoignages au Parlement wallon. C'était l’occasion d'interpeller et questionner les parlementaires sur les politiques qui produisent ou renforcent la pauvreté.

Dans un pays riche comme la Belgique, même la crise ne justifie pas les conditions de vie incroyables dans lesquelles sont plongées chez nous de trop nombreuses personnes (15% des belges vivent sous le seuil de pauvreté). Pour comprendre ce dont les personnes qui vivent la pauvreté et la précarité ont besoin, il faut d'abord que responsables politiques et citoyens prennent la peine de les écouter.

Le député Michel Lebrun, représentant du Bureau et dela présidente du parlement, Emily Hoyos, a commenté les politiques en cours et invité les deux mouvements à prolonger le dialogue.

2009 : une année de non avancée des droits fondamentaux

Année d’une crise qui touche durement une grande partie de la population au profit d’une petite partie déjà économiquement très riche. Des transferts de moyens financiers qui renforcent terriblement les inégalités. Encore plus difficile de trouver un logement, encore plus difficile de trouver un emploi convenable, un revenu décent, des allocations sociales pour vivre dignement. Comment vivre une vie de famille ?

[couverture] Journée mondiale du refus de la misère 2009 - Interpellation politique du mouvement LST

Découvrez le document d'interpellation politique du mouvement LST, remis aux parlementaires. Un constat plutôt accablant sur les impacts de la crise et critique sur plusieurs politiques aux dérégulations des protections des travailleurs, aux effets pervers du plan Habitat permanent.

Les plus pauvres payent encore plus durement la crise

 

Au Parlement, « Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère »

[photo] Au Parlement wallon, la dalle « en l’honneur des victimes de la misère »
Au Parlement wallon, la dalle
« en l’honneur des victimes de la misère »

L'événement s'est tenu devant la dalle « en l’honneur des victimes de la misère », inaugurée il y a tout juste un an au Parlement wallon à l’initiative des deux mouvements. On peut y lire :

« Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

[En wallon] « La ouç’ qu’i gn-a dès djins qu'sont condan.nés à viker è l'misère, les drwèts dès djins sont macsôdés. I nos faut bouter tortos èchone po lès fé rèspècter. »

Cette dalle rappelle que tous les jours les plus pauvres mènent des combats pour résister à la misère. En cela, ils sont les premiers acteurs de la lutte contre la pauvreté. Il est donc essentiel d’être à l’écoute de leurs combats.

Il y a aussi …

Samedi 17 octobre : Spectacle de marionnettes

« Nous on construit des marionnettes et elles vous diront notre histoire », spectacle créé et réalisé par des familles qui se réunissent à LST. En avant-première de la programmation du Centre Culturel d'Andenne.

Vendredi 16 et samedi 17 octobre : Dazibao

[Couverture du dazibao] La misère est moderne. La misère est une violation des droits humains. Exigeons la dignité.

« La misère est une violation des droits humains. Exigeons la dignité. » Découvrez la suite dans ce dazibao (journal-affiche) sur droits de l'homme & misère, largement distribué les 16 et 17 octobre dans les gares wallonnes.

Quels que soient les plans d'action mis en oeuvre, aucune solution à la pauvreté n’aura d’impact à long terme si les droits humains ne sont pas placés au coeur de l’action. Protéger les droits de ceux qui vivent dans la pauvreté n’est pas une simple option – c’est un élément essentiel de toute véritable solution.

Une réalisation en collaboration avec ATD Quart-Monde et Amnesty International, qui invite chacun à contribuer à mettre un terme aux atteintes aux droits humains qui perpétuent la pauvreté.

>> En savoir plus sur les événements organisés chaque 17 octobre <<

page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 18 octobre 2009