accueil > Pauvreté ? > famille & pauvreté > Vos écrits nous regardent - colloque

Vos écrits nous regardent - colloque



Des représentants des mouvements LST et ATD témoignent devant près de 200 travailleurs de l'aide à la jeunesse




documents
• Vidéo « Vos écrits nous regardent », juin 2012

La transparence et la transmission des écrits : Actes de la journée de réflexion et de dialogue organisée le 29 novembre 2011, Agora, mai 2013

• Spectacle-animation en vidéo « Nous, on construit des marionnettes et elles vous diront notre histoire »

Le premier contact entre une famille et un service de l'aide à la jeunesse - état des réflexions de (Agora, 17 octobre 2005)

Actes de la journée d'études du 17 octobre 2005 (20 avril 2007)

Intervention du mouvement LST lors de la journée d'études du groupe AGORA, le 17 octobre 2005 - Journée mondiale du refus de la misère

Décret relatif à l'aide à la jeunesse (4 mars 1991)


plus d'info
placements d’enfants pour cause de pauvreté : toujours d'actualité !

• le groupe AGORA

atelier famille

contactez-nous à LST Andenne ou LST Namur

Le 29 novembre 2011 : Journée de réflexion avec les travailleurs de l’aide à la jeunesse.

Le groupe Agora [1] a organisé une journée de réflexion et de dialogue sur « La transparence et la transmission des écrits dans l’aide à la jeunesse » avec des travailleurs sociaux des SAJ et SPJ, des travailleurs des équipe SAMIO, des membres de l’Administration Générale de l’aide à la jeunesse, mais aussi des militants de ATD Quart Monde et de LST, soit près de 200 personnes.

L’écrit est essentiel et le Décret de 1991 prévoit que les parents, ou le jeune, puissent avoir accès aux pièces qui les concernent et en recevoir copie à leur demande. La demande du groupe Agora est la suivante : que pensent les travailleurs du secteur sur la transmission de tous les écrits qui les concernent, aux jeunes et à leurs familles !

Une recherche action sur cette thématique montre que c’est possible, que c’est difficile, et que c’est rentable. Cette recherche action, menée à Tournai, a été présentée par les services participants.

Ensuite, des témoignages d'ATD Quart Monde (sous forme de vidéo) et de LST (à partir de récits de vie) ont été présentés (cf. articles pp. 1 à 6, La Main dans la Main, décembre 2011).

Suivaient des tables d’échanges avec les travailleurs sociaux pour récolter leurs points de vue.

Dans l’après-midi, trois interventions partant de points de vue différents (historique, sociologique et juridique) par rapport aux écrits ont mobilisé l’assemblée avant une dernière table d’échanges.
Journée introduite et clôturée par la Direction Générale de l’aide à la jeunesse, avec une intervention de la Ministre responsable.

Ce genre de journée produit des changements importants dans la culture des services, et, dans ce cas-ci dans la culture de l’écrit. C’est un changement important dans la reconnaissance des personnes bénéficiaires des services, de leurs droits et de leurs compétences, mais aussi un changement important dans la logique du pouvoir institutionnel.

Le droit de recevoir les pièces est reconnu ; c’est une avancée structurelle. Ce n’est pas encore un envoi à tous, mais c’est une orientation positive qu’il nous revient de faire aboutir.

En savoir plus : télécharger les Actes de cette journée de réflexion et de dialogue

[1] L’objectif d’Agora est, depuis 2001, un dialogue permanent entre les familles qui vivent la grande pauvreté et des professionnels de l’aide à la jeunesse en Communauté Française, avec l’aide du Service pauvreté.

page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 25 août 2012