accueil > action militante > éducation permanente > 17 octobre > Audition au Parlement wallon, 3 mai 2012

Rencontre associative et parlementaire :
les plus pauvres questionnent les enjeux d'un développement durable

[photo] Au Parlement wallon, les mouvements LST et ATD dialoguent avec les députés et la présidente du parlement, devant la dalle commémorant les victimes de la misère.
Au Parlement wallon, rencontre associative et parlementaire : les plus pauvres questionnent les enjeux d'un développement durable.

documents
Note préparatoire à la rencontre associative et parlementaire du 3 mai 2012. Ce que les plus pauvres en disent - synthèse des ateliers « Alimentation & Pauvreté » du 17 octobre 2011, Journée mondiale du refus de la misère, en lien avec le 16 octobre, Journée mondiale de l'alimentation (03-05-2012)


plus d'info
Journée mondiale du refus de la misère 2012

Journée mondiale du refus de la misère 2011

contactez-nous

Audition au Parlement wallon du 3 mai 2012, en suivi du 17 octobre 2011, Journée mondiale du refus de la misère ... Et en prévision du 17 octobre 2012. Les plus pauvres questionnent les enjeux d'un développement durable.

Une délégation de militants de différentes associations présentes lors de la Journée mondiale du refus de la misère 2011 a rencontré les Président-e-s des commissions parlementaires du Parlement wallon. LST, ATD Quart-Monde, IEW et Associations 21 ont questionné les mécanismes qui produisent la misère.

Un dialogue associations-élus basé sur le vécu des plus pauvres

L'objectif de cette audition était d'interpeller les Présidents de commission à propos de plusieurs enjeux :

  • les enjeux du développement durable au regard de ce que les plus pauvres vivent en termes d'accès à l'alimentation et à l'eau, à l'habitat, au droit à la famille, à la sécurité d'existence, à l'énergie... ;

  • les lois qui permettent l'accaparement de nombreuses ressources par quelques-uns et donc la pénurie de l'essentiel pour le plus grand nombre, développant des mécanismes qui agissent comme une véritable "arme alimentaire" utilisées contre les plus pauvres au Nord comme au Sud ;

  • le droit producteur de misère pour les plus pauvres sur base d'une analyse sur la "conditionnalité des droits" ;

  • les liens avec l'évaluation des Objectifs du Millénaire et la préparation de Rio+20.

Au travers de lecture de témoignages de vie et de grilles d'analyse communes, nous avons pu mettre au centre des réflexions ce que les plus pauvres ont à dire et ce au départ de leurs combats quotidien pour résister à la misère.

Sur cette base, les échanges qui ont eu lieu avec les Présidents de commission nous ont permis de questionner un modèle qui produit et justifie des situations d'inégalité et d'exploitation intolérables. Et d'entamer un dialogue sur un modèle de développement plus durable pour tous.

Dialogue qu'ils répercuteront, nous l'espérons, dans d'autres lieux où se construit la Démocratie.

Développement Durable & Pauvreté : dialogue au long cours

Cette audition prolongeait une dynamique initiée le 17 octobre 2011 lors de la Journée mondiale du refus de la misère, également au Parlement.

Mme Hoyos s'était en effet engagée, en tant que Présidente du Parlement wallon et devant la Dalle commémorant les victimes de la misère, à donner suite à la démarche d'évaluation de politiques visant la durabilité, amorcée au cours d'échanges entre militants de diverses associations et avec les élus.

A suivre...
Rejoignez-nous lors le 17 octobre 2012 au Parlement wallon, pour poursuivre cette dynamique de dialogue qui rassemble des familles parmi les plus pauvres, des représentants de la société civile et du politique.

» Journée mondiale du refus de la misère 2012

page précédentetop
Contacts Creative Commons License
dernière mise à jour le 10 octobre 2012