Obtenir Flash pour visualiser ce lecteur
accueil > action militante > éducation permanente > 17 octobre > Journée mondiale du refus de la misère 2012

Journée mondiale du refus de la misère 2012,
le droit au logement : simplement s'abriter ou habiter durablement quelque part ?

[photo de la dalle] Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.
[photo] Au Parlement wallon, les mouvements LST et ATD dialoguent avec les députés et la présidente du parlement, devant la dalle commémorant les victimes de la misère.
Plus de 100 personnes se sont rassemblées au Parlement wallon, à l'invitation de LST et en collaboration avec ATD et Associations 21.


documents
• Interventions devant la dalle en l'honneur des victimes de la misère :
- Introduction
- Témoignage de vie
- Clôture par le Président du Parlement wallon

Habitat durable : Plaidoyer d'Associations 21 (08-02-2013)

Actes des ateliers associatifs Le droit au logement : simplement s'abriter ou habiter durablement quelque part ?

Dossier de presse


plus d'info
Rencontre associative et parlementaire du 3 mai 2012, en suivi du 17 oct. 2011

Journée mondiale du refus de la misère 2011

Journée mondiale du refus de la misère, chaque 17 octobre

Associations21

contactez-nous

Cette année encore, face à ce que nous pouvons vivre en situation de grande pauvreté, il était essentiel de continuer à prendre la parole, à partager nos résistances quotidiennes à la misère, et ainsi interpeller la société civile et les instances politiques concernées.

Rappelons-le, la pauvreté est violation des droits de l'homme. La lutte contre la pauvreté passe par une écoute, une prise en compte de la parole des personnes concernée au sein d’une réelle concertation avec ces derniers. C'est pourquoi nous nous sommes rassemblés ce 17 octobre, Journée mondiale du refus de la misère, au Parlement wallon, cœur de la démocratie wallonne.

Nous ?
Nous, militants de Luttes Solidarités Travail.
Nous, militants d’ATD-Quart-Monde.
Nous, militants du Pivot d'Etterbeek.
Nous, TSE de la FGTB du Sud Luxembourg Arlon.
Nous, membres du collectifs Associations 21.
Et d'autres encore sont venus : parlementaires, conseillers communaux, citoyens solidaires.
Plus de 100 personnes était présentes !

Rappel de la démarche

Pour la deuxième fois consécutive, les parlementaires ont soutenu  la demande de LST de pouvoir tenir, dans les locaux du Parlement -ce haut lieu de notre démocratie- une rencontre inter-associative.

En effet, déjà lors de la Journée mondiale du refus de la misère 2011, nous nous sommes rassemblés entre militants d’associations actives dans la lutte contre la pauvreté et le développement durable. S'initiait alors, dans les locaux du parlement, une réflexion sur la thématique « développement durable, pauvreté et action politique ». Cette année encore, nous nous sommes réunis et nous avons continué le dialogue. Une démarche qui se veut donc... durable !

Cette année nous avons échangé à propos de l’habitat « le droit au logement est-ce simplement s’abriter ou habiter durablement quelque part ? ».

L’habitat

Le logement, ou plutôt l'habitat, est un besoin fondamental trop souvent mis à mal. C’est sans doute une lapalissade, les conditions de logements sont causes et conséquences des conditions de vie vécues : un mauvais logement favorise une mauvaise santé, de mauvaises conditions pour une vie de famille, des difficultés à assumer un travail.

On réduit aussi souvent le logement au fait d’avoir « un toit sur la tête ». Même solide, même imperméable, cela ne suffit pas. Notre expérience de vie, celle des plus pauvres, nous pousse à réfléchir à la notion « d’habiter quelque part », un endroit où l’on se sent bien, qu’on peut investir. Comment habiter durablement, pour nous ici ou dans d’autre pays de la planète ? Nous avons pris le temps d’y réfléchir ensemble.

Ensemble : en effet, la réflexion autour de l'habitat a été mené avec les membres du collectif « Associations 21 » qui militent ici et ailleurs pour un monde durable intégrant les dimensions définies au Sommet de la Terre (Rio, 1992) (environnementale, sociale, économique et participation citoyenne).

Inscrire cette réflexion à partir du vécu des plus pauvres, de leur expérience de résistance à la misère, c’est souligner qu’un développement durable pour tous les êtres humains et pour la planète passe avant tout par une « ponction » limitées des ressources de la planète et une répartition suffisante et équitable de celles-ci, dans les pays riches, dans les pays pauvres, entre pays riches et pauvres.

3 Ateliers de travail autour du droit à l'habitat

[Photo] Un des 3 ateliers de travail

Un des 3 ateliers de travail

Parce que prendre le temps d'échanger nos regards est essentiel,
parce que chacun à quelque chose à apporter,
parce que réfléchir sur l'habitat est un bien vaste domaine,
au choix, il y a eu donc 3 ateliers de travail autour de l'habitat.

  1. Les logements en résistance à la misère
    Nous avons discuté du plan « habitat permanent » : habiter en caravanes, dans des campings, dans les domaines, comment cela se vit-il ? Quels en sont les enjeux ?
    Nous avons échangé autour de l'adresse de référence et du statut de cohabitant, en quelle mesure ils sont un frein à la solidarité pour les personnes les plus pauvres ?

  2. Les législations en faveur d’un habitat de qualité ?
    Nous avons regardé au-delà des normes de salubrités et des performances énergétiques du bâtiment : quand les normes deviennent des outils de « chasse aux pauvres ». Ceci avec un focus particulier sur les ADEL (Allocation de Déménagement et Loyer), compteurs à carte...

  3. Les glissements en cours dans le logement public
    Nous avons dialogué autour des questions de privatisation, de mixité sociale, des AIS, du contrôle des loyers, de fiscalité immobilière et d'autres dimensions liées au droit « d’habiter » la terre : qu'est ce que tout cela signifie réellement ?

A télécharger :

Commémoration en l'honneur des victimes de la misère

Après un repas convivial "en direct du producteur", nous nous sommes rassemblés devant la dalle en l'honneur des victimes de la misère, accrochée au mur du Parlement wallon.

Nous avons partagé le témoignage d'une famille qui se bat au quotidien pour faire face à la pauvreté. Celui-ci se fait l’écho de centaines de familles qui vivent des situations de pauvreté. Le fait qu’elle ait pu maintenir sa cohésion à travers tout, est en effet un symbole fort des « mémoires du courage » des plus pauvres.

[photo] Au Parlement wallon, la dalle « en l’honneur des victimes de la misère »

P. Dupriez, Président du Parlement wallon, devant la dalle « en l’honneur des victimes de la misère ».

Suite à cela, M. Dupriez, Président du Parlement wallon, a salué la créativité des personnes qui doivent résister à la misère et que l’on présente trop souvent comme des assistés alors qu’elles développent chaque jour de nouvelles solutions pour s’en sortir. Il a relevé la responsabilité des autorités publiques quand les politiques mises en œuvre ont finalement pour effet de produire de la précarité supplémentaire, au lieu d’apporter des réponses structurelles aux problèmes de pauvreté (retranscription complète).

« Cette créativité, cette résistance, cette force, elle doit nous inspirer. Elle doit nous inspirer en termes d’idées, mais aussi en termes de dynamisme et de volonté d’agir pour un monde plus juste. C’est ce à quoi nous travaillons et vous travaillez. J’espère que l’on pourra le faire ensemble. Merci pour votre présence aujourd’hui dans ce Parlement. »
Propos de P. Dupriez, Président du Parlement wallon, suite au témoignage.

Les échanges qui ont suivi avec les parlementaires présents nous ont laissé entrevoir la possibilité d’une rencontre prochaine avec les commissions logement et affaires sociales du Parlement wallon. Nous ne manquerons pas de nous rappeler à leur bon souvenir !

[photo] Au Parlement wallon, la dalle « en l’honneur des victimes de la misère »

Au Parlement wallon, la dalle
« en l’honneur des victimes de la misère ».
On peut y lire :

[extrait] « Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

Petit rappel : la dalle « en l’honneur des victimes de la misère »

A l'initiative des mouvements ATD Quart-Monde et LST, la dalle « en l’honneur des victimes de la misère », a été installée dans la galerie du Parlement le 17 octobre 2007 par décision de l'Assemblée parlementaire.

Elle est là pour nous rappeler la permanence du combat à mener contre la pauvreté et l’importance d’y associer comme acteurs, ceux et celles qui en sont victimes en premier lieu.

Elle souligne l'importance de tout mettre en œuvre pour supprimer ce qui enferme tant de personnes et de familles dans des conditions de vie souvent inhumaines. Il est dès lors de la plus haute importance de se le rappeler avec force une fois par année.

Cette commémoration est depuis 2007 un « rendez-vous » avec les parlementaires, mais aussi tous les acteurs de la société civile. Un temps de témoignage, d’appel et de rappel du combat à mener contre la misère et de comment il faut le mener.

« NOUS NE DIRONS JAMAIS ASSEZ que la lutte contre la pauvreté ne se résume pas à une distribution de soupe populaire, de vêtements, d’envoi de nourriture, actes qui « gèrent » la pauvreté et finalement maintiennent les pauvres dans leur misère.

Nous ne dirons jamais assez que la véritable lutte contre la pauvreté passe par une écoute, une prise en compte de la parole des personnes concernée au sein d’une réelle concertation avec ces derniers.

Nous ne dirons jamais assez qu’une expression libre des plus écrasés ne peut se faire que dans des rassemblements suffisamment libres de toute contrainte, de tout enjeu d’emploi, de subsides ou de pouvoir. »

Programme

Deux temps forts ont eu lieu au sein du Parlement wallon, organisés par des militant(e)s des mouvements LST et ATD Quart-Monde, en collaboration avec les membres d'« Associations 21 » :

  1. Une matinée de réflexions croisées sur le droit à l'habitat pour tous, entre militants d’associations actives dans la lutte contre la pauvreté et le développement durable.
    Un des objectifs est de mieux intégrer la prise en compte des attentes des plus pauvres dans les pratiques et les plaidoyers de chaque association.

  2. A 13h30, une manifestation commémorative autour de la dalle « en l’honneur des victimes de la misère » en présence du Président du Parlement Wallon, des Parlementaires en séances et du public.

Mercredi 17 octobre 2012, au Parlement wallon, rue Notre-Dame, 1 à 5000 Namur • plan

Matinée
  Session inter-associative, ouvertes aux militants d'associations
» Plus d'info
9h00
  Accueil (devant le Parlement wallon)
9h15
  Introduction de la journée et répartition en trois groupes de travail (cf. ci-dessous)
10h00
  3 Ateliers
Atelier I Les logements de résistance à la misère
Atelier II Les législations en faveur d’un habitat de qualité ?
Atelier III Les glissements en cours dans le logement public
12h30
  Repas convivial
Nous pourrons continuer nos échanges de manière plus informelle autour d'un repas convivial, en toute simplicité.
Après-midi
Commémoration publique
13h30
  Manifestation commémorative autour de la dalle « en l’honneur des victimes de la misère », en présence du Président du Parlement wallon et des Parlementaires en séances. Témoignages et échanges.
» Plus d'info
Toute la journée
Stand d'information
Face au Parlement, au pied de la Citadelle

Ressources utiles

Etudes collectives

[Couverture] Lutte contre la pauvreté - Contribution au débat et à l’action politiques Décembre 2011 - Service de Lutte contre la Pauvreté, la Précarité et l'Exclusion Sociale - Rapport Bisannuel 2010-2011
Lutte contre la pauvreté - Contribution au débat et à l’action politiques, 135 p.

Thématiques abordées, p. 9-66 :
  • Le logement en Belgique : logique dominante axée sur l’accès à la propriété, marché locatif, conséquence des problèmes de logement, recommandations.
  • Droit au logement : vers une obligation de résultat. Deux exemples étrangers : Ecosse, France. Effectivité du droit au logement en Belgique. Pistes de réflexion.
  • Formes alternatives de logement : au-delà des murs, l’habitat. Concept et spécificité de l’approche. Formes alternatives de logement : habitat solidaire, habitat en camping, occupation d’immeubles vides. Voies alternatives d’accès au logement : auto production, accès alternatifs à la propriété. Eléments transversaux. Recommandations.
[Couverture] Conditionnalité des droits 10 décembre 2010 - Texte collectif - Journée mondiale des droits de l'homme
Conditionnalité des droits
Par les associations partenaires du Rapport général sur la pauvreté

Thématiques abordées, pp. 12-15 :
  • Le droit à une adresse de référence … et sa mise en application
[Couverture] Un livre électronique de Labiso sur le mouvement LST 17 octobre 2006 - Etude - Journée mondiale du refus de la misère
Du point de vue des pauvres, le logement est inaccessible -
Les solutions proposées inquiètent au plus haut point


Thématiques abordées :
  • Du logement social aux sociétés de logement de service public
  • Le Plan HP et le « traitement » des plus pauvres à travers le logement
  • Comment garantir le droit à « habiter » pour tous : pistes de réflexions
[Couverture] Rapport Général sur la Pauvreté (RGP) 1994-1995
Rapport Général sur la Pauvreté (RGP)
Etude réalisée avec les familles les plus pauvres, à la demande du Ministre de l'Intégration sociale, 423 p.

Thématiques abordées, pp. 202-285 :
  • Développement de l’exclusion : facteurs d’exclusion, logement en chambre, habiter dans un camping, les personnes sans domicile fixe.
  • Le logement privé : l’accès au logement privé en question, le prix de la dignité, les moyen du respect mutuel, les moyens de la citoyenneté.
  • L’accès au logement social : l’accès au logement social en question, le logement social enfin social, la responsabilité sociale des sociétés de logement social, la transparence du droit au logement.

Périodiques

[Couverture] Le Courrier des domaines LST, Le Courrier des domaines
Périodique qui relie les résidents permanents en campings et domaines de Wallonie. Il retrace ce que les personnes vivent.
[Couverture] La Main dans la Main ATD Quart-Monde, "Notre jour de l’an à nous les pauvres"
Edito de Partenaire n°79 - Sept/oct 2012
[Couverture] La Main dans la Main LST, La Main dans la Main
Le journal du Quart-Monde en mouvement. Sélection d'articles qui aborde l'habitat :
page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 9 février 2013