Obtenir Flash pour visualiser ce lecteur
accueil > action militante > éducation permanente > 17 octobre > Journée mondiale du refus de la misère 2018

Journée mondiale du refus de la misère 2018
Un anniversaire... amer ?

[photo de la dalle] Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.
[Photo] Rassemblement Place de l'Ange, lors de la Journée mondiale du refus de la misère 2016 (image d'archive, LST)
Rassemblement Place de l'Ange à Namur

Au Parlement de Wallonie

Documents & témoignages
[Couverture] Etude : On nous rend transparents, mais nous résistons chaque jour à la misère
Ne passons pas à côté...25 ans de combats pour le citoyenneté des plus pauvres,étude collective, 17 octobre 2018

Communiqué de presse | Invitation | Tract Campagne Transparent

Interpellations & témoignage au Parlement

Courrier d'invitation aux députés du Parlement de Wallonie

dans les médias
• 17/10 L'Avenir
• 16/10 RTBF


plus d'info
• Journée mondiale du refus de la misère : activités en Belgique | à travers le monde

Journée mondiale du refus de la misère 2017

Journée mondiale du refus de la misère, chaque 17 octobre

• Contacter la Fédération LST

Contact presse : 0496 18 64 77

Le 17 octobre 2018 est la Journée mondiale du refus de la misère. Il y a 25 ans, nous participions à une immense analyse collective avec le Rapport Général sur la Pauvreté. Rejoignez-nous au Parlement de Wallonie. Nous y interpellerons les décideurs politiques et chaque citoyen sur les avancées… et reculs depuis lors.

Avec LST à Namur
25 ans du Rapport Général sur la Pauvreté
Dalle en l'honneur des victimes de la misère: 10 ans déjà!

Autres mobilisations d'ici et d'ailleurs
Huy | Rochefort | Bruxelles | RWLP | Belgique & monde

25 ans du Rapport Général sur la Pauvreté

Un grand espoir

Il y a 25 ans, en octobre 1993, nous étions au centre de deux années d'une démarche singulière et novatrice initiée par le Gouvernement Belge : un Rapport Général sur l’état de la Pauvreté en Belgique était prévu dans la déclaration gouvernementale.

En commandant cette mission, les pouvoirs publics ont précisé que ce rapport général devrait permettre, sur base de la mobilisation des pauvres eux-mêmes et des intervenants sociaux, de « s’attaquer plus profondément aux causes structurelles de la pauvreté et de la précarité. »

La commande de cette mission a rencontré un grand écho et soulevé de grands espoirs auprès des personnes connaissant la pauvreté qui, depuis de longues années, faisaient entendre collectivement leurs voix à travers les organisations où elles se reconnaissent et se rassemblent.

Les pouvoirs publics feraient-ils confiance aux pauvres et à ce qu’ils ont à dire. A partir de leur expérience sur l’organisation du bien commun, sur la démocratie,
en les intégrant le temps d’un rapport ... ou pour plus longtemps dans le champ politique ?

Car nous espérions à la fois une rupture et une avancée dans la conception des politiques.

25 ans plus tard, nous interpellons encore…

Durant ces 25 ans, le collectif des associations partenaires du Rapport Général sur la Pauvreté (RGP) et en particulier le mouvement LST n'ont pas manqué de rappeler les interpellations contenues dans le RGP.

Aujourd’hui, nous faisons le constat que ces interpellations continuent de questionner de manière pertinente et radicale des décisions politiques qui contribuent à l'augmentation des inégalités et la production de misère.

Il y a aussi les nombreuses décisions qui fragilisent les services publics et la sécurité sociale, les pratiques et réglementations qui produisent la misère et une insécurité d'existence croissante des populations les plus pauvres.

Confrontés aux défis qui sont posés à nos sociétés et devant lesquels la Belgique s'engage en référence aux Objectifs de Développement Durable (ODD), nous verrons si cette citoyenneté des populations les plus pauvres est un vœu pieux ou une réalité sociétale qui prend réellement corps.

Le 17 octobre, nous inviterons les parlementaires et gouvernements à se replonger dans ce rapport de 92-94 et à y découvrir des balises de plus en plus d’actualité pour penser et agir pour une société plus juste et plus solidaire.

 

On nous rend transparents mais nous résistons tous les jours à la misère

Aborder la misère, la pauvreté telles qu’elles sont produites dans nos sociétés de plus en plus inégalitaires à travers le point de vue de la transparence, permet de mettre à jour deux faces d’une même médaille.

  1. D’une part, les pauvres sont rendus transparents, inexistants par diverses conditionnalités qui les poussent hors du droit et hors « les murs ».
  2. D’autre part, il leur est imposé de se mettre à nu, de rendre transparente la totalité de leur vie, comme une indispensable condition pour « exister » à travers diverses formes d’aides, d’assistances ou de solidarités.

« Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »
Parlement wallon, extrait de la dalle « en l'honneur des victimes de la misère»

10ème Commémoration en l'honneur des victimes de la misère

En 2008, nous inaugurions la pose d’une Dalle en l’honneur des victimes de la misère au Parlement de Wallonie.

Ce 17 octobre, la 10ème manifestation commémorative questionnera les parlementaires sur l'application de politiques qui enfoncent les plus pauvres dans une insécurité d'existence permanente.

Autres mobilisations à l'occasion du 17 octobre, ici et ailleurs...

D'autres actions se sont déroulées à cette occasion à plusieurs endroits portées par des groupes locaux de LST ou d'autres associations.

À Huy :

A l’occasion de la Journée Mondiale du Refus de la Misère, avec la Ville de Huy et en partenariat avec d'autres associations de la région, le Mouvement LST participe à un événement ce samedi 13 octobre 2018  à l'Athénée de Huy, cité Emile Vierset, dans le cadre de la brocante annuelle du SEF.

L’occasion d'y tenir un stand avec notre campagne transparent, différentes publications mais aussi des réalisations des ateliers créatifs.

À Rochefort : « On n'est pas tout seul! »

LST participe avec le Centre culturel de Rochefort et diverses associations et organisations de la région, à la mise sur pied de 2 journées autour de la thématique de la pauvreté et des initiatives de changement.

Deux journées pour donner la parole à toutes ces personnes qui ont de l'or dans les mains, de l'or dans la tête, de l'or dans les mots et qui, sans tambour ni trompette, résistent aux quotidien à la misère et aux inégalités. Deux journées pour prendre conscience que nous sommes plus forts ensemble face au défi immense et urgent de changement vers plus de solidarité et d'égalité.

La seconde édition de ce festival sera l'occasion de découvrir des spectacles, des films, du théâtre-action créés par plusieurs compagnies locales ou d’ailleurs. S’ajoute au programme une rencontre littéraire autour de la présentation du livre « Rue des droits de l’Homme » écrit par Georges de Kerkove de ATD…Pour celles et ceux qui le souhaitent, il y aura également la possibilité de participer à des ateliers d’expression et de s’essayer à des ateliers de théâtre.

Pour LST, ce sera l’occasion de se faire connaître autour d’un stand qui présente le mouvement et le groupe de militant-e-s présent sur la région. Ainsi que notre campagne qui dénonce la transparence imposée aux plus pauvres. 

» Affiche
» Programme

À Bruxelles : « Rendre visible la pauvrophobie »

Ce 17 octobre, une marche est organisée à travers Bruxelles. Dans le but de rendre visible l’invisible, rendre visible la pauvrophobie. Un mot pour nommer le rejet du pauvre (...)

Cette journée bruxelloise est co-organisée par ATD Quart Monde, Brussel Platform Armoede, la Fédération des Services Sociaux, le Forum Bruxelles contre les inégalités et un vaste réseau d’associations présentes à Bruxelles, en lien et en coordination avec les autres initiatives prises dans le pays.

» Rendre visible la pauvrophobie: explication et programme

À Namur avec le RWLP :

Par ailleurs les réseaux de lutte contre la pauvreté préparent également des actions.

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté organise une journée d'animations et d'interpellations, à Namur :

» Programme

[Photo] Affiche RWLP
[Photo] Illustration CCR.

Ailleurs en Belgique et dans le monde

page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 7 octobre 2018