accueil > Pauvreté ? > emploi, sécurité d'existence & pauvreté

Emploi et sécurité d'existence

autres thèmes
Tous les thèmes


documents
• 08/10/2009 Radio La Première :


plus d'info
• contactez LST Namur pour l'atelier emploi, formation & LST Coopérative


mots-clef
• activations
• ALE
• dérégulations
• emploi
• sécurité d'existence
• sécurité sociale
• titres-service

Un travail convenable est un travail qui permet de vivre dignement et de pouvoir faire des projets d'avenir.

Dans ce sens, la plupart des mesures de résorption du chômage (que nous appelons plus volontiers "Chasse aux chômeurs"), présentées comme la solution pour réduire le chômage et permettre aux plus défavorisés de se remettre sur le marché du travail, produisent en grande partie tout le contraire de ce qu'elles annoncent.

Les plus défavorisés sont "forcés" la plupart du temps à accepter du travail mal rémunéré, à temps partiel, souvent avec un revenu inférieur à ce qu'ils avaient avec leur allocations sociales, lesquelles ne suffisent déjà pas pour vivre dignement... Ou à vivre tout court.

Lorsque la rémunération est correcte, c'est quasi exclusivement dans le cadre de contrats de travail à (très) court terme qui ne permettent pas de faire des projets d'avenir. Pire, le fait de gagner temporairement un peu plus peut "habituer" le travailleur temporaire à vivre un peu moins chichement, voir à faire quelques emprunts à la consommation (les seuls accessibles à court terme, les crédits "intéressants" comme l'achat d'une maison, ne sont pas accessibles avec un travail à court terme), qui plongeront la personne dans une misère encore plus grande lorqu'il perdra son travail.

Paul Van Mulder disait sur la Radio RTBF La Première ce 8 octobre 2009 que la pression est toujours supportée par les travailleurs les plus précaire. Ce sont en effets ceux-ci qui sont la cible de toute les dérégulations du travail, encouragée dans les faits par les mesures de résorbtion du chômage.

On vise d'abord les plus pauvres car, eux, ne savent pas ou difficilement réagir (l'arme alimentaire : vous travaillez ou vous n'avez plus rien pour vivre). Ces derniers font alors pression sur les travailleurs en place qui à leur tour devront céder et accepter un travail plus difficile, moins bien rémunéré. De proche en proche, tous les travailleurs sont concernés et visé par cette course à la baisse des coût du travail, donc des salaires. C'est le jeu de la concurrence des entreprises.

Ce qui est grave c'est que, dans les faits, les mesures mises en place par les pouvoirs publics sensées réguler le marché contribuent à cette dérégulation... Chacun est concerné et doit en être conscient. L'Europe, sensée rassembler les citoyens, est le premier acteur de cette dérégulation par ses directives favorisant l'ouverture du marché et la concurrence à tous crins (électricité, agriculture... pour ne citer que les sujets d'actualité cet automne 2009).

Vous avez dit Travail décent, travail convenable ???

En savoir plus ?

Vous voulez prolonger la réflexion sur ce thème, voici quelques liens utiles :

page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 28 avril 2011