accueil > action militante > éducation permanente > atelier thématique logement

Atelier thématique logement




documents
Voir sur ce site :

Se loger, mais à quel prix !

• les différents numéros du Courrier des domaines

• les numéros du journal La Main dans la Main comportant des articles sur l'habitat permanent en campings et sur la problématique plus générale du logement

Rapport Général sur la Pauvreté : chapitre sur l'habitat (1994, 432 p. ; sur le site de la Fondation Roi Baudouin)

Réalisé à la demande du Ministre de l’Intégration Sociale par la Fondation Roi Baudouin, en collaboration avec ATD Quart-Monde Belgique, l'Union des Villes et Communes belges, section CPAS et de nombreuses associations, dont le mouvement LST.

La Tuile, Etude collective des conditions de logement de personnes très pauvres dans le Namurois, en partant de leur propre histoire de logement (1990).

• une série de 5 articles publiés dans la presse locale de LST Andenne, réalisés grâce aux expériences de vies partagées pendant plusieurs Caves (2001)


plus d'info
réseau des habitants permanents en campings et domaines

Pour recevoir plus d’informations, pour participer aux rencontres, pour recevoir le « Courrier des domaines », « La Main dans la Main » :

contactez-nous !


liens externes
Vous pouvez consulter :

• le plan d'action pluriannuel de la Région wallonne sur le site de la Direction Interdépartementale de l'Intégration Sociale (DIIS)

• le Code wallon du logement sur le site de la Direction Générale de l'Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine du Ministère de la Région wallonne (DGATLP, Direction du Logement)

• Solidarités Nouvelles asbl
rue de Montigny, 29
6000 Charleroi
tél : 071-30.36.77

La Teignouse asbl

• Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale : travaux thématiques - droit à un logement décent
(Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme)

Le droit fondamental de l'accès à un logement décent pour tous est mis à mal dans la vie des plus pauvres. Qu'il s'agisse d'expulsions, d'insalubrité, de fermeture des campings, de vivre dans la rue, de mauvaises relations avec un propriétaire, de loyers trop chers… Avoir un lieu pour en parler ensemble, pour connaître ses droits, pour construire une parole collective est indispensable. Un atelier logement est organisé à LST Ciney-Marche.

Nos objectifs

.

« Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. (...) Ces droits comprennent notamment : (...) le droit à un logement décent ; (...) »

Article 23 de la Constitution belge


.

Notre rassemblement se fait autour de la problématique du logement des plus pauvres : en partant de situations vécues, en s'informant sur le dispositif législatif (par exemple le Code wallon du logement), en réfléchissant à des stratégies d'action, en inscrivant des solidarités concrètes avec des familles vivant des difficultés, en créant ensemble une parole collective pour interpeller les pouvoirs publics.

haut de la page

Un peu d'histoire

le quartier des Balances - Namur

le quartier des Balances - Namur

Depuis la création de LST, les permanences, les Caves, les rencontres informelles ont mis en évidence le fait que les plus pauvres vivent des situations d'exploitation et d'exclusion au niveau du logement : logements trop chers, logements insalubres, expulsions, se retrouver à la rue...

A certains moments, des rencontres plus formelles ont permis à des militants de parler de leur vécu de logement , de le confronter avec d'autres, de voir ensemble des solutions à certains problèmes, de mener des actions et d'avoir une parole collective pour interpeller les pouvoirs publics. Ce travail a permis la réalisation de La Tuile, de se solidariser avec des familles en situation d'expulsion...

De même, certaines locales de LST, initialement Namur, puis le MACh (à Dinant) et enfin LST Ciney-Marche ont connu leurs premiers rassemblements ou se sont structurés autour de problèmes concrets de logement. Pour Namur, deux événements sont moteurs dans les premiers rassemblements : la fermeture de la maison d'accueil du 55 et la rénovation de la rue des Brasseurs qui ont entraîné le déplacement de populations pauvres. Pour le MACh, une réaction contre une vague d’expulsions dans une cité sociale s’organise. Pour LST Andenne, la problématique du logement est également essentielle au début des rassemblements. Pour LST Ciney-Marche, le combat s'est déroulé pour rétablir l'accès à l'installation d'eau et contre des menaces d'expulsion dans les campings et parcs résidentiels.

Ainsi, de manière informelle, LST Ciney-Marche a joué le rôle d'atelier logement, à travers sa présence solidaire auprès des habitants de campings et de parcs résidentiels (à travers la permanence mobile, les Caves et les rencontres inter-campings).

Lors de Caves à Noiseux et lors de discussions avec des militants, nous avons senti la nécessité de mettre sur pied de manière formelle un atelier sur le logement. Cet atelier part du vécu des plus pauvres, aborde les différentes législations, peut intervenir dans les situations urgentes et interpelle les pouvoirs publics.

haut de la page

Réalisations 

Nous accompagnons des personnes dans différentes démarches liées au logement (recherches, dossiers d'inscriptions dans les sociétés de logements sociaux, Agences Immobilières Sociales (AIS)).

Nous menons des actions en justice par rapport à certains propriétaires qui exploitent, qui ne respectent pas les prescriptions légales et avons mené différentes actions de soutien comme lors du squat du Château de la Solitude.

.

« Le droit des personnes et des familles à bénéficier d'un logement décent doit se comprendre dans le cadre de l'indivisibilité des droits de l'homme. Un seul droit -ou le non-respect de ce droit- a des répercussions sur tous les autres : la santé, le droit à vivre en famille, le droit des enfants à prétendre à une scolarité normale, le droit à la dignité, à être reconnus comme citoyens comme les autres. Si les personnes éprouvant la pauvreté se sont fortement exprimées sur leur expérience de l'habitat et sur leurs attentes par rapport aux politiques publiques, c'est que « la maison est la famille ». L'absence de foyer ou la perspective de cette absence mine le couple, insécurise les parents et les enfants qui craignent d'être séparés, interdit tout projet d'avenir et met en cause les acquis de la famille. »

Rapport Général sur la pauvreté
1994, p. 205


.

Des articles ont été écrits sur le logement dans le journal La Main dans la Main. A partir des Caves, nous avons écrit La Tuile.

Nous menons des actions symboliques publiques par rapport au logement. Par exemple, l'organisation le 17 octobre 2006, journée mondiale du refus de la misère, d'une conférence de presse mettant en lumière notre regard critique sur la politique wallonne du logement.

Nous avons participé à l'élaboration du Rapport Général sur la Pauvreté (1994) et participons à son suivi : Rapport bisannuel sur la pauvreté au « Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale » du Centre pour l'Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme.

Nous nous investissons au niveau de l'habitat permanent dans les campings : réseau des habitants permanents en campings et domaines, publication « Courrier des Domaines ».

page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 8 mars 2004