accueil > Pauvreté ? > logement & pauvreté

Se loger, mais à quel prix !




autres thèmes
liste des thèmes


plus d'info
• contactez LST Ciney-Marche pour l'atelier logement


mots-clef
• accès à la propriété
• AIS
• camping
• caution locative
• domaine
• droit au logement
• habitat permanent
• insalubrité
• locataire
• logement décent
• logement social
Le logement, à LST, a toujours eu une place importante dans nos préoccupations, depuis les débuts du mouvement jusqu'à aujourd'hui. Car un logement décent est le point de départ pour pouvoir mener une vie digne.

Quelques chiffres

En Région wallonne,

  • on estime que 40.000 familles sont sur liste d'attente pour un logement social,
  • on estime que 35.000 logements sont inoccupés,
  • le coût d’un loyer pèse lourdement dans le budget d’une famille ou d’une personne vivant d’un revenu de remplacement ou d’un petit salaire, parfois plus de 50%,
  • la Région Wallonne à démarré en 2003 le Plan Habitat permanent qui vise à reloger sur base volontaire dans les quelques années à venir les 10.000 personnes vivant dans les domaines et campings. Mais il manque cruellement de logements abordables pour des personnes ayant des petits revenus.

Quelle est notre position ?

Certaines locales du mouvement LST ont connu leurs premiers rassemblements ou se sont structurées autour de problèmes concrets de logement.

logements décents : souvent inabordables

Pour nous, il est clair que la Wallonie vit actuellement une grave crise du logement. Ce sont évidemment les familles les plus pauvres qui sont les plus durement touchées et exploitées dans cette crise (loyers prohibitifs, logement insalubres, …). Pourtant l'article 23 de la Constitution belge nous dit que: « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. (...) Ces droits comprennent notamment : (...) le droit à un logement décent ; (...) ».

 

Récemment, la Région Wallonne à mis en place son plan Habitat Permanent. Celui-ci vise à vider les campings et domaines de Wallonie, sur base "volontaire", dans les quelques années à venir. Pour les plus pauvres, cette solution de "rechange" qui permettait de se relever ou de pouvoir vivre tout simplement ne sera donc même plus possible. Où vont pouvoir aller ces 10.000 personnes dans un marché du logement (privé et public) complètement saturé ?

Que faisons-nous ?

Nous avons décidé de nous mettre en solidarité avec ces familles. Plus concrètement :

  • nous réunissons des habitants permanents des campings en formant le réseau des habitants permanents en partant de situations vécues, en s'informant sur le cadre législatif, en réfléchissant à des stratégies d'action ;
  • nous accompagnons des personnes dans différentes démarches liées au logement (recherche, dossier de demande de logement…) ;
  • nous menons des actions symboliques publiques par rapport au logement ;
  • fin 2003, nous avons démarré un atelier logement rassemblant les locales du mouvement LST ;
  • LST Andenne et LST Namur sont parties prenantes dans les agences immobilières sociales de leur région ;
  • le projet Habiter en Solidarité du mouvement LST mène réflexions et actions sur la maîtrise par les plus pauvres de leur habitat, visant à toute forme d’acquisition ou de gestion d'un patrimoine immobilier qui permette le développement d’un habitat géré collectivement et en solidarité avec les personnes et les familles les plus pauvres.
    La "maîtrise collective", c’est être propriétaire avec d’autres de son logement, et donc acquérir et gérer collectivement ces logements (avoir son mot à dire, avoir une sécurité de logement, décider avec d’autres, assumer avec d’autres et pouvoir agrandir le « parc de logement », cf. Partenariat-Logement, DF&LS-FUNDP - LST - TROC, octobre 1999).
    Dans le cadre de cette réflexion globale et en partenariat avec Troc asbl (Temps pour la Recherche d'Outils Convivaux), la coopérative Habiter en Solidarité scrl est constituée en 2007.

En savoir plus ?

La thématique du logement est transversale car l'habitat a des répercussions importantes sur la santé, la scolarité des enfants, le travail et bien d'autres dimensions encore. Malheureusement se loger décemment est devenu impossible pour beaucoup de familles que nous rencontrons. Bien souvent, elles n'ont pas de maîtrise sur leur logement (logement non choisi, logement précaire, etc.). Pour ces raisons il nous paraît fondamental de nous mobiliser autour de cette problématique.

Vous voulez prolonger la réflexion sur ce thème, voici quelques liens utiles :

page précédentetop
  Creative Commons License
dernière mise à jour le 9 février 2013